AfroChampions, créer des multinationales africaines
Créer le Samsung et le Toyota africains en transformant les grandes entreprises du continent en géants mondiaux. Tel est le défi lancé par AfroChampions, l’initiative panafricaine fondée par le géant nigérian du ciment, Aliko Dangote.
Le Docteur Edem Adzogenu, conseiller en stratégie de AfroChampions, présent au Makutano 5, a répondu aux questions de Mining and Business.

Pouvez-vous nous parler en quelques mots de l’initiative AfroChampions ? 

L'Initiative Afrochampions est une initiative de partenariat public-privé, menée par le secteur privé, conçue pour mobiliser et approfondir la contribution des champions africains du secteur privé à l'intégration du continent, à sa transformation industrielle et à son émergence mondiale. Elle est coprésidée par le PDG du groupe Dangote, Aliko Dangote, l'ancien Président sud-africain, Thabo Mbeki, et compte parmi ses patrons l'ancien Président nigérian, Olusegun Obasanjo. Notre mission visa à est mobiliser les champions africains pour promouvoir l'intégration et la transformation de l'Afrique. Notre Charte des Afro-Champions fournit un cadre d'orientation sur la manière dont le secteur privé devrait promouvoir le développement de l'Afrique. 

Au cours des trois dernières années, AfroChampions a joué un rôle central dans le développement du rôle du secteur privé africain en matière d'intégration continentale. Dans le cadre d'un accord de partenariat spécial avec l'UA, AfroChampions est la principale organisation partenaire du secteur privé de l'UA pour sensibiliser le secteur privé et contribuer au plaidoyer multi-pays entré en vigueur avec succès en mai 2019. AfroChampions lance actuellement une importante campagne continentale pour mobiliser les investissements du secteur privé dans les infrastructures panafricaines et les projets de corridors industriels régionaux. 

Quels sont les secteurs prioritaires ? 

L'objectif principal est de catalyser une explosion du commerce intra-africain en facilitant les investissements dans les infrastructures régionales et la connectivité commerciale, les corridors industriels et manufacturiers, l'agriculture et l'agro-industrie, l'énergie et la technologie respectueuses du climat. 

Le Makutano 5 se concentrera sur les leviers innovants pouvant stimuler l'économie africaine, pensez-vous qu'une approche différente du modèle occidental soit nécessaire en Afrique ?

Il est temps que les Africains prennent en main la transformation de l'Afrique. Cela ne peut pas se produire si nous jouons avec de vieilles règles et de vieux modèles. Il est absolument crucial de sortir des sentiers battus, d'innover dans les modèles commerciaux utilisés pour les partenariats intra-africains ainsi que dans les modèles que nous utilisons pour les partenariats avec le reste du monde. Nous devons perturber, par une innovation impitoyable, tout en tirant les leçons des meilleures pratiques occidentales et des modèles asiatiques, nous devons également élaborer et diffuser les meilleures pratiques africaines dans le reste du monde. Pour nous, les entreprises afrochampionnes sont l'un de nos meilleurs espoirs d'y parvenir en tant qu'Africains. Nous n'avons pas encore une masse critique d’entreprises, et c'est pourquoi nous devons continuellement faire pression sur les gouvernements pour qu'ils aident à créer davantage d'Afrochampions et pour qu'ils soutiennent davantage de champions locaux afin qu'ils dépassent leurs frontières locales et s'étendent à l'échelle régionale et mondiale. Nous avons besoin de voir le "Samsung africain" et le "Toyota africain".

VOTRE REACTION?

Facebook Conversations



Disqus Conversations