FRIDOLIN KASWESHI  UN NOUVEAU PCA POUR LA SNCC
Son bureau étant encore en réfection, l’ancien ministre Fridolin reçoit Mining and Business Magazine chez lui à Lubumbashi. Décontracté et affable, il est déjà au travail et ne pratique pas la langue de bois avec ses visiteurs.

Mining and Business Magazine : Quand avez-vous été désigné Président du Conseil d’Administration de la Société Nationale des Chemins de fer du Congo  ?

Fridolin Kaskeshi : J’ai été désigné PCA par le Conseil d’Administration du 20 juillet 2018. Cette désignation est intervenue à la fin du contrat entre le Gouvernement congolais et la firme Vecturis. Vecturis s’était vue confier la gestion de la SNCC à travers le Projet de Transport Multimodal, financé par la Banque Mondiale et par la RDC. Je remplace donc Nicolas Grégoire, qui était PCA de la SNCC jusqu’au 29 juin 2018.

M&B : Quelles ont été vos premières impressions en arrivant à la SNCC  ?

FK J’ai vu des efforts fournis notamment en matière de la paie du personnel. Le délai est passé de 3 mois à 45 jours en 2017.  J’ai constaté l’acquisition récente de 38 locomotives, mais aussi le mauvais état de la voie ferrée et de l’ensemble des infrastructures de base. La SNCC est en cessation de paiement et son résultat net de l’exercice 2017 se traduit par une perte d’environ 220 milliards CDF. Enfin, l’âge moyen du personnel est de 58 ans. Cela exige un rajeunissement tout en veillant à ne pas perdre le savoir-faire.

M&B : Qui est Fridolin KASWESHI MUSOKA ?

FK J’ai 54 ans. Je suis Ingénieur en génie mécanique de la faculté polytechnique de l’université de Kinshasa. Depuis ma jeunesse, j’ai été fasciné par le rail. En effet, j’ai fait mes études secondaires au centre de formation professionnelle de Likasi, où la SNCC formait ses ouvriers qualifiés. J’ai obtenu un brevet de technicien de niveau A3, mais n’ai pas pu travailler comme je n’avais pas l’âge requis et ai dû poursuivre mes études comme autodidacte pour le niveau de technicien A2. Concernant ma carrière ;

-    J’ai été Ingénieur du secteur de maintenance à la Gécamines de 1989 à 1998.

VOTRE REACTION?

Facebook Conversations



Disqus Conversations