in

L’accent est mis sur l’intéressante perspective des énergies durables à Futur Energie Afrique Centrale à Yaounde en Octobre

« La rentabilité commerciale des énergies renouvelables, particulières en terme d’énergies solaires, est maintenant prouvée dans beaucoup de pays, en particulier ceux qui sont dépendants des importations de gaz et de pétrole. Et le coût des énergies durables ne peut que baisser »
“La révolution énergétique en Afrique Centrale »
« La rentabilité commerciale des énergies renouvelables, particulières en terme d’énergies solaires, est maintenant prouvée dans beaucoup de pays, en particulier ceux qui sont dépendants des importations de gaz et de pétrole. Et le coût des énergies durables ne peut que baisser » selon Charlotte Aubin-Kalaidjian, Directrice Générale de Greenwish Partners, producteur indépendant d’énergie. Elle ajoute « On prédit notamment que la capacité solaire installée pourrait atteindre entre 15 et 63 GW d’ici 2030, et a un prix compétitif ».
Mme Aubin-Kalaidjian interviendra lors de la session d’ouverture de l’imminente conférence FuturEnergie Afrique Centrale à Yaoundé du 2 au 3 Octobre. Sa présentation se concentrera sur : « Investir dans un avenir propre et durable : la révolution énergétique en Afrique Centrale ».
La directrice de Greenwish Partners, récipiendaire cette année du Prix pour une contribution extraordinaire dans le secteur de l’énergie à la cérémonie de remise de récompenses d’African Utility Week au Cap, explique « l’énergie solaire se développe bien dans le sud, le nord et l’ouest de l’Afrique mais plus lentement en Afrique Centrale. Les fondamentaux sont essentiellement les mêmes. La région travaille à l’amélioration des cadres régulatrices ».

Elle continue: « L’un des défis clefs pour la croissance des énergies alternatives est la différence de taxes et de subventions entre les énergies durables et les autres technologies. Les gouvernements devraient aussi augmenter leur capacité de fournir des garanties souveraines et s’équiper des équipes les plus qualifiées possibles pour travailler avec le secteur privé ».
Hydroélectricité dans la région
Karine Migliorini, Directrice Générale d’EDF Cameroun, est également une des expertes qui interviendra lors du programme de la conférence Futur Energie Afrique Centrale: « La compagnie a été créée en 2014 pour organiser le portage des activités de développement du projet Nachtigal avec nos partenaires GDC et SFI. Aujourd’hui avec la création de la Société de projet NHPC(Nachtigal Hydro Power Company), EDF Cameroun se désengage sur ce rôle pour se tourner vers des activités de développement. Il est évident que nous comptons capitaliser sur l’expérience de développement de ce projet en Partenariat Public Privé unique en hydroélectricité en Afrique Centrale. » Elle ajoute: « Malgré la durée de développement de ce genre de projet, nous nous félicitons de pouvoir aboutir fin 2017 au closing financier ».

Mme Migliorini est une panéliste a Futur Energie Afrique Centrale autour du sujet : « Comment encourager le transfert de compétences entre les compagnies internationales et locales afin d’apporter une empreinte positive à chaque nouveau projet? »
Elle nous affirme que son message à Evènement sera le suivant : « On ne peut pas être présent dans un pays sans s’intégrer sur le territoire. De nombreuses actions autour de chaque projet doivent être réalisées que ce soit dans le domaine de la formation ou de la santé. Mais nous devons le faire avec les populations locales ».

Elle continue ainsi: « Par ailleurs, il est nécessaire d’intégrer dans les équipes des emplois locaux pas seulement en terme d’expertise –dont par exemple le Cameroun dispose- mais aussi de jeunes ingénieurs ou de salariés des sociétés nationales par des accords entre entreprises. Le transfert de compétences est un vrai sujet à instruire afin de rendre au fil du temps le territoire de plus en plus prescripteur de ses propres besoins ».

Plateformes de rencontre pour les énergies de pointe
Futur Energie Afrique Centrale, auparavant connu sous le nom d’iPAD Cameroun, est devenu un rassemblement stratégique régional qui permettra à l’Angola, au Cameroun, à la République centrafricaine, au Tchad, à la République démocratique du Congo, à la République du Congo, à la Guinée équatoriale, au Gabon, à Sao Tomé-et-Principe de partager leurs expertises, leurs développements et leurs plans afin de faciliter l’intégration au réseau électrique régional. Encourager les collaborations privées et publiques est une des priorités du programme en 2017 afin que plus de projets soient implémentés.

Soutien de l’industrie
Le Pool Energétique d’Afrique Centrale est un partenaire officiel de l’événement et deux ministres régionaux de l’énergie, à savoir l’Hon. Léopold Mboli Fatran, ministre des Mines, de l’Énergie et de l’Hydraulique de l’Afrique centrale, et l’Hon. Eugenio Edu Ndong, ministre de l’Énergie et de l’Industrie de la Guinée équatoriale, ont déjà confirmé leur participation.

Dates et lieu de Futur Energie Afrique Centrale :
Conférence stratégique : 2-3 Octobre 2017
Lieu : Hilton Hôtel Yaoundé, Boulevard du 20 Mai, Yaoundé, Cameroun

Site Web : http://www.future-energy-centralafrica.com/
Twitter : https://twitter.com/FutureEnergyHub
Linkedin : FutureEnergyAfrica

Contact :
Responsable de la communication : Annemarie Roodbol
Téléphone : +27 21 700 3558
Email: annemarie.roodbol@spintelligent.com

QU'EN PENSEZ-VOUS?

0 points
Upvote Downvote

Par Miningandbusiness

M&B est un magazine made in Congo qui s'annonce comme le magazine de référence en ce qui concerne le monde minier et les affaires en RDC, en Zambie et même en Afrique du Sud. Nous avons réuni des contributeurs prestigieux tels que Didier Julienne du journal “Les Échos”, Maria Malagardis du journal “Libération” ou Cecilia Jasmamie de Mining.com. Des expertises de professionnels, des partenaires comme les chambres des Mines, la FEC ou la chambre de commerce franco-congolaise, apporteront leur pierre à l’édifice. Mining & Business est l’allié des entreprises pour mieux accompagner le développement de l’Afrique en général et du Congo et de la Zambie en particulier. Ce magazine est aussi votre magazine, n’hésitez pas à nous contacter pour nous aider à enrichir son contenu:

[email protected]

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Commentaires

0 Commentaires

GECAMINES S.A. – Communiqué de presse

Kenya : 30 millions $ pour l’établissement de la cartographie minière