Menu
in

RDC : des experts réfléchissent sur la création de banques spécialisées

Le ministre de l’Economie Nationale, le professeur Modeste Bahati Lukwebo, veut accélérer l’exécution des 28 mesures urgentes prises par le Gouvernement central, afin de permettre à la RDC de faire face, tant au niveau interne qu’externe, à la crise économique qui secoue l’économie mondiale suite à la chute de prix des matières premières.

Au menu, la transformation du FPI en banque d’investissements industriels ainsi que la recapitalisation de la CADECO et de la SOFIDE.

Le ministre de l’Economie Nationale, le professeur Modeste Bahati Lukwebo, veut accélérer l’exécution des 28 mesures urgentes prises par le Gouvernement central, afin de permettre à la RDC de faire face, tant au niveau interne qu’externe, à la crise économique qui secoue l’économie mondiale suite à la chute de prix des matières premières.

C’est dans ce cadre qu’il a présidé, le mercredi 31 août dernier, une réunion d’experts venus des ministères de Finances, du Budget, de l’Industrie, de la Banque Centrale, et de la Fédération des Entreprises du Congo (FEC), pour les exhorter à réfléchir sur la 15ème mesure urgente prise par le Gouvernement congolais. Mesure portant non seulement sur la transformation du Fonds de promotion de l’Industrie (FPI) en une banque d’investissements industriels, mais aussi sur la recapitalisation de la CADECO et la SOFIDE, et la création de banques spécialisées telles que la banque agricole, la banque de crédit immobilier, la banque de développement des PME/PMI, et du Fonds national d’investissement. Dans son adresse aux experts, le ministre de l’Economie nationale a aussi fait savoir qu’après la publication des 28 mesures urgentes par le Gouvernement, il est impérieux, à ce stade, de faire un état des lieux du FPI, en vue de permettre le transfert de l’actif et du passif à la nouvelle structure, notamment une banque d’investissements industriels. Tout en reconnaissant que la tâche s’annonce lourde pour les experts appelés à réfléchir sur tous ces dossiers, le ministre Bahati a dit attendre d’eux de résultats susceptibles de permettre l’application rapide des mesures économiques prises par le Gouvernement. Il les a aussi exhortés à ne pas céder aux sollicitations qui seraient de nature à les détourner des objectifs fixés par le Chef de l’Etat en matière de bonne gouvernance.

En décidant de créer des banques spécialisées, de recapitaliser la CADECO et la SOFIDE, et de transformer le FPI en une banque d’investissements industriels, le Gouvernement entend mener une série d’actions pour la réussite de cette mesure. Ces actions portent, entre autres, sur l’élaboration des termes de référence, le recrutement d’un consultant chargé de préparer le dossier de création de banques de crédit agricole, de crédit immobilier, et de crédit professionnel. Le Gouvernement envisage aussi d’actualiser l’étude d’évaluation de la CADECO en vue de sa recapitalisation ; d’exécuter le plan le stratégique de la SOFIDE ; de signer des protocoles d’accord avec des banques étrangères ; d’accélérer le processus de transformation du FPI en banque d’investissements industriels ; d’intégrer le secteur privé dans le Conseil d’Administration du FPI au moment de sa transformation ; et d’ouvrir une partie du capital provenant des recettes du FPI au secteur privé.

Toutes ces actions, selon les dispositions prises par le Gouvernement, devaient déjà être mises en œuvre depuis février 2016, avec comme intervenants : la Présidence de la République, la Primature, les ministères des Finances, de l’Economie nationale, des PME et CM, de l’Industrie, la CADECO, la SOFIDE, la BCC, la FEC, la COPEMECO, la FENAPEC, FEMCOM, et ASSOFE. L’objectif à atteindre étant la mise en place des institutions financières en appui aux industries et aux PME/PMI.

Leave a Reply

Quitter la version mobile