in

FMI et Plan stratégique de développement

En marge de la visite du Chef de l’Etat aux USA, le stratège et social innovator Al Kitenge a accordé un entretien à M&B sur la reprise de la coopération entre la RDC et le FMI.

M&B : Comment opérer cette transformation ?

AK : Les leaders politiques ne peuvent être efficaces que quand ils sont surveillés de manière stricte par les citoyens. Donc, les citoyens ne doivent plus consommer ce que les politiciens disent, mais dire aux politiciens ce qu’il y a à faire !

M&B : Votre avis par apport à ce rapprochement avec le FMI ?

AK : On a toujours tendance à dire que le Fonds est interventionniste. La réponse est Non. il dit : « Si nous nous entendons, on avance. Si on ne s’entend plus, on n’avance plus ». A partir du moment où le FMI met la main à la poche, il est important que l’Exécutif démontre qu’il affecte l’argent à l’endroit pour lequel il a été mobilisé. Redevabilité et transparence sont cardinales ! De plus, les experts du FMI parce ont une grande connaissance du monde, pilotent énormément d’informations et peuvent donc nous être utiles. Même dans le domaine des appuis budgétaires.

M&B : Un programme d’appui impliquerait un audit des comptes nationaux par le Fonds ?

AK : Il ne faut pas l’exclure. Ils doivent connaître la réalité de notre économie. Tous les chiffres, d’ailleurs en partie maquillés, qu’on présente ne représentent que la vie en milieu urbain, soit moins de 20% de la population. A un moment, il faudra bien que le Congo montre sa volonté d’aller là où se trouve 80% de la population. Notre stratégie devrait être essentiellement rurale.

M&B : Etes-vous favorable aux partenariats entre la RDC et d’autres institutions ?

AK : Le contraire serait ridicule ! On doit avoir un panier de partenaires.

Par exemple, aujourd’hui, sur les questions de financement, la plus grande machine, c’est la Chine. Mais là encore : Quelle est notre stratégie ?

Toute intervention de partenaires devrait se faire dans le cadre du plan stratégique et sous le leadership de celui-ci.

This post was created with our nice and easy submission form. Create your post!

QU'EN PENSEZ-VOUS?

0 points
Upvote Downvote

Par Miningandbusiness

M&B est un magazine made in Congo qui s'annonce comme le magazine de référence en ce qui concerne le monde minier et les affaires en RDC, en Zambie et même en Afrique du Sud. Nous avons réuni des contributeurs prestigieux tels que Didier Julienne du journal “Les Échos”, Maria Malagardis du journal “Libération” ou Cecilia Jasmamie de Mining.com. Des expertises de professionnels, des partenaires comme les chambres des Mines, la FEC ou la chambre de commerce franco-congolaise, apporteront leur pierre à l’édifice. Mining & Business est l’allié des entreprises pour mieux accompagner le développement de l’Afrique en général et du Congo et de la Zambie en particulier. Ce magazine est aussi votre magazine, n’hésitez pas à nous contacter pour nous aider à enrichir son contenu:

[email protected]

Mali Twist, l’hommage de la Fondation Cartier au photographe malien Malick Sidibé

Kinshasa-Brazzaville : les travaux du pont-route-rail débuteront en Août 2020 (BAD)