in

Djo Moupondo Directeur Général de Sodeico Development

SODEICO existe depuis 1987. La société est spécialisée dans la gestion des Ressources humaines, le recrutement, l’intérim local et expatrié. Elle offre des services en Conseil, Formation, ainsi que dans l’externalisation de la paie en RDC et toute l’étendue de l’Afrique Centrale.

Selon vous, comment l’économie va-telle évoluer d’ici à la fin de 2020?

Il faut déjà rappeler que l’économie mondiale est plongée dans une récession avec des challenges sans précédent dus à la pandémie de Covid-19. Selon les projections de la Banque mondiale, les pays de l’Afrique subsaharienne connaîtront une réduction d’activités économiques de 2,8 % d’ici la fin de 2020, ce qui accroît davantage la situation de crise pour les pays comme la RDC dont l’essentiel de l’économie est basé sur l’exportation des matières premières. Selon une étude de la Fédération des Entreprises du Congo, plus de 41 % des entreprises congolaises ont cessé leurs investissements et près de 53 % ont connu des pertes entre 10 % et 50 % du chiffre d’affaires réalisé en 2019. Il faut donc s’attendre à une chute libre de l’économie d’ici la fin de 2020 si aucune solution de redressement économique n’est trouvée

Que peuvent faire les entreprises pour relancer leurs activités après la Covid-19?

Les entreprises doivent travailler en solidarité pour remonter la pente et assurer leur survie. Des plaidoyers auprès du gouvernement doivent s’effectuer en bloc pour demander des allègements fiscaux pour les entreprises. Nous avons lancé « Nkelo Bantu », une plateforme axée sur le capital humain qui permet le dialogue social entre employeurs et employés pour trouver des solutions d’optimisation. En interne, je pense que les entreprises doivent reconsidérer leurs clients existants et les aborder en mode « discovery » comme le fait actuellement Sodeico. Ceci permet non seulement de mieux percevoir et adresser leurs besoins qui pourraient avoir changé, mais aussi de se positionner en tant que véritables partenaires. Ce « discovery » doit se traduire dans le repositionnement commercial de l’entreprise. Chez Sodeico, nous avons déjà revu nos produits et services pour être, non seulement, à l’écoute des besoins actuels de nos clients, mais aussi pour anticiper les adaptations qu’ils seront contraints d’effectuer.

This post was created with our nice and easy submission form. Create your post!

Télétravail la fin du Taxi – Boulot – Dodo ?

Covid-19. S’adapter pour se réinventer ? exemple de l’ENA RDC