Menu
in

La RDC réintégrée dans l’AGOA

Le résultat a-t-il payé? Grâce aux mesures anti-corruption mises en place par le président Tshisekedi, la RDC pourra de nouveau exporter sur le marché américain sans taxes douanières.

Le mardi 22 décembre 2020, les Etats-Unis ont rétabli la RDC dans l’AGOA, l’accord commercial entre les deux pays, dix ans après que le président Obama ai décidé de sanctionner le pays en le retirant de l’accord en raison d’inquiétudes portant sur le respect des droits humains.

L’AGOA permet à la RDC d’exporter vers les États-Unis sans taxes douanières. Dans une proclamation présidentielle, Donald Trump a attribué de nouveau à Kinshasa la possibilité d’envoyer sur le marché américain des exportations sans taxes douanières, « en raison des mesures prises par le gouvernement de la RDC ». La loi votée en 2000, l’African Growth and Opportunity Act (AGOA), les pays d’Afrique subsaharienne peuvent exporter la plupart de leurs biens vers les Etats-Unis sans tarifs douaniers s’ils respectent certains principes liés à l’Etat de droit, au pluralisme politique, aux droits des travailleurs et à l’économie de marché. Ce privilège avait été retiré à la RDC en décembre 2010. 

Les responsables de son gouvernement avaient alors invoqué des violations des droits humains par les forces de sécurité congolaises, dont le recours au viol comme arme de guerre. Le président Félix Tshisekedi s’était engagé à mener à bien les réformes anti-corruption soutenues par les Etats-Unis et l’Union européenne.

Leave a Reply

Exit mobile version