Un groupe chinois s’intéresse à la Coface
Le groupe d’assurance-crédit français Coface ferait l’objet d’une approche du Chinois Sino Guarantee, premier garant financier d’Asie, affirme ce lundi Les Echos, citant des sources concordantes.

Le groupe d’assurance-crédit français Coface ferait l’objet d’une approche du Chinois Sino Guarantee, premier garant financier d’Asie, affirme ce lundi Les Echos, citant des sources concordantes.

Le groupe serait notamment intéressé par l’expertise risques de la Coface (compagnie française d’assurance pour le commerce extérieur). Il aurait contacté Natixis, actionnaire principal de la coface à 41,24%, afin d’entrer au capital.

Selon le quotidien économique, il s’agit pour l’entreprise chinoise de soutenir les financements transfrontaliers et de renforcer notamment les opportunités de la nouvelle route de la soie, réseau ferré et de routes entre Pékin et l’Europe. De plus, les tensions et perspectives de ralentissement de l’économie en Chine amènent l’assureur aux 10 milliards d’euros de crédits garantis à envisager un retournement de cycle sur le marché domestique.

Coface apporte son soutien à 50.000 entreprises, et compte 660 arbitres et analystes crédit, prenant 10.000 décisions d’arbitrage par jour. En retard sur le marché chinois par rapport à ses concurrents allemands, la prise de participation pourrait lui amener rapidement des parts de marché.

Une entrée au capital semble possible, Natixis ayant pour volonté d’alléger sa participation, et l’activité sensible des garanties exports publiques surveillées par l’état ayant été transférée à BPIFrance.

VOTRE REACTION?

Facebook Conversations



Disqus Conversations