Aperçu général de la géologie et des mines au Katanga
Cet article donne un aperçu très élémentaire de la géologie régionale et des gisements minéraux connus dans la province du Katanga.

Cet article donne un aperçu très élémentaire de la géologie régionale et des gisements minéraux connus dans la province du Katanga.
La RDC est constituée par un certain nombre de terrains géologiquement divers allant des cratons protérozoïques archéens avec une structure complexe aux ceintures mobiles et les jeunes roches de couverture.

La géologie générale de la RDC est constituée de quatre divisions:

  • le Basement Complexe (3200 – 1300 Ma);
  • le Supergroupe Katanga (1050 – 650 Ma) ;
  • le Supergroupe Karoo (350 – 150 Ma);
  • le Groupe Kalahari (150 Ma – récente).

Le Basement Complexe comprend des méta-sédimentaires (Lufubu Schistes sur le côté zambien) et des roches granitiques intrusives touchées par plusieurs événements tectoniques (ca. 2800 – 1800 Ma et 1400 – 1000 Ma).

Le Supergroupe Katanga couvre une période de temps approximative de ± 850 – 600 Ma, la séquence couvre le Basement Complexe et d’autres roches. Le Supergroupe Katanga a été divisé (de bas en haut) en trois groupes:

  • le Groupe Roan (composé de quatre formations successives);
  • le Groupe Nguba,
  • le Groupe Kundelungu.

Les roches katangaises se composent de plusieurs milliers de mètres de roches sédimentaires plissées pendant la phase principale d’orogénèse Lufilienne (environ 560 – 530 Ma).

L’Arc Lufilien est l’une des provinces métallogéniques les plus riches du monde. Il comprend les parties les plus orientales de l’Angola, le nord-ouest de la Zambie et le sud de la RDC.

La Position Géologique du l’Arc Lufilien

La plupart des gisements de cuivre et de cobalt connus au Katanga sont situés dans l’Arc Lufilien. Les gisements stratiformes tels que Ruashi, Kinsenda et Lubembe de Metorex et ses filiales, Kipoi de Tiger Resources, Kinsevere de MMG, Lupoto de Kalumines, Etoile de Chemaf, Kambove de la Gécamines, Frontier, Kakanda, Menda et Kalukundi d’ERG, Tenke-Fungurume de TFM, Mutanda, KOV et Kamoto de MUMI / KCC / Glencore, Mutoshi de la Gécamines, Kamoa d’Ivanhoe et Kalongwe de Regal Ressources sont tous situés dans une géologie similaire.

Un type de gisements polymétalliques différents se trouve à Kipushi, Kengere et Lombe, qui sont des intrusions le long des zones tectoniques minéralisées de l’Arc Lufilien.

Les minerais de manganèse sont contenus dans les calcaires et dolomies à Kisenge qui sont situés au Basement Complexe.

La plupart des occurrences d’or au Katanga sont situés dans l’ouest de la province et sont associés aux roches archéennes du Basement Complexe (Kisenge/Mpokoto et Sandoa). Il y a quelques occurrences d’or dans la région du Lac Tanganyika qui sont situées dans des roches très cisaillées du Supergroupe Katanga.

Il y a de nombreux dépôts contenant de l’étain, du coltan, des terres rares et du lithium situés dans la Ceinture Kibarienne entre le nord de Kolwezi et la Province du Sud Kivu.

Le charbon peut être trouvé au nord de Lubudi, à Luena,.

Au cours des dernières années, des efforts ont été faits pour évaluer le potentiel de calcaire de la région. En dehors des zones calcaires traditionnelles à Likasi et Lubudi, quelques nouveaux gisements ont été évalués à Sakania, au sud de Lubumbashi et au nord de Kolwezi.

En RDC, seulement quelques 50% du territoire du Copperbelt ont été raisonnablement bien explorés et sont connus des techniciens. Le reste vient d’être rayé à la surface. Il y a encore un énorme potentiel non découvert dans l’ensemble du Katanga pour mettre à jour de nouveaux produits et d’importants gisements de cuivre, de cobalt, d’or, d’étain, d’uranium et de matières premières comme le calcaire.

Texte : Digedag

VOTRE REACTION?

Facebook Conversations



Disqus Conversations