Edito de Mining and Business Magazine N°12
Heureusement, la DRC Mining Week et la Semaine française continuent à promouvoir l’investissement en République Démocratique du Congo ! Bravo aussi à tous ces entrepreneurs petits ou grands qui s’évertuent à développer le potentiel de cette magnifique région du monde !

Heureusement, la DRC Mining Week et la Semaine française continuent à promouvoir l’investissement en République Démocratique du Congo !  Bravo aussi à tous ces entrepreneurs petits ou grands qui s’évertuent à développer le potentiel de cette magnifique région du monde !

Malheureusement, on se demande si les politiques qui se sont succédé depuis 10 ans ont vraiment essayé de changer la perception que le monde a de la RDC en termes d’attractivité économique. Un indicateur de la Banque Mondiale est sans appel sur cet immobilisme. Le grand Congo, potentiellement une des nations les plus riches du monde, a reculé d’une dizaine de places et se trouve maintenant en 184e position (sur 190) sur la liste Doing Business, tout juste devant des pays tels le Soudan du Sud ou des non-États comme la Somalie ou la Libye.

Heureusement, des initiatives comme celles dont nous sommes partenaires média accompagnent la croissance des entreprises étrangères et locales pour le développement et donc le bien-être de la population. Heureusement, des opérateurs économiques poursuivent leurs efforts malgré les tracasseries et la crise économique et politique que traverse la RDC. Heureusement, ils disposent encore d’une certaine liberté de parole pour dénoncer leurs difficultés quotidiennes.

Alors, faisons un vœu pieux et de la politique-fiction en nous projetant au sein du conseil des ministres dans quelques semaines, juste après un séminaire gouvernemental sur les plans d’actions prioritaires (PAP) 2017 – 2020 et laissons parler ce Premier ministre imaginaire :

« Messieurs, je vous donne une nouvelle mission dont vous serez tous personnellement comptables : pour la République Démocratique du Congo, je vous demande de tout faire pour gagner au moins 5 places par an, soit 25 dans les 5 prochaines années. Et que nous arrivions à la 159e place : le rang de l’Éthiopie en 2017 ! »

VOTRE REACTION?

Facebook Conversations



Disqus Conversations