Entretien avec Darryll Kilian
Darryll Kilian est associé de SRK Consulting, et Suse Maleba, Country Manager chez SRK Consulting en RDC. Dans un entretien il nous donne sa vision du développement du secteur agricole dans la province du Katanga et de ses liens avec l’industrie minière.

Quel est l’environnement commercial et politique pour l’agriculture en RDC ?

SRK : On ne connaît pas grand-chose du secteur et de l’environnement politique de l’agriculture, c’est tout le défi. Ce n’est pas un secteur traditionnel d’investissement dans la province du Katanga ; les investisseurs sont prudents et ne se lancent pas dans de grands projets. Pour la transformation agroalimentaire, par exemple, l’approvisionnement en électricité n’est peut-être pas suffisamment régulier et abordable, même si le Katanga semble mieux placé que les autres provinces en raison du développement du secteur minier.

Les autres infrastructures comme l’eau, les transports ferroviaire et routier posent également problème.

Il est prévu qu’Inga 3 et d’autres projets énergétiques répondent au besoin croissant d’énergie dans tous les secteurs, y compris la transformation agroalimentaire, mais les délais d’exécution de ces projets sont incertains.

L’aspect positif de ces projets agricoles est le soutien que leur apporte le gouvernement ; les sociétés minières, par exemple, sont tenues de cultiver 500 hectares ou d’aider les communautés à le faire.

Comment la question de la sécurité alimentaire peut-elle être abordée de manière durable ?

À mon avis, la sécurité alimentaire pourrait être renforcée en établissant un approvisionnement fiable en produits agricoles et en augmentant la productivité des exploitations agricoles. L’accent doit être mis sur le développement du secteur de manière globale : il faut notamment développer des chaînes de valeur agricoles, des installations de stockage, des routes et des infrastructures connexes, essentielles au besoin d’acheminement de la production.

Quel rôle envisagez-vous pour la technologie dans la viabilité économique des exploitations agricoles au Katanga ?

Il doit y avoir un équilibre entre la mécanisation et l’emploi local. Dans ce contexte, cependant, la technologie est essentielle lors de la préparation de la terre et lors de la récolte. À Lubumbashi, l’usine African Milling, à la pointe de la technologie, contribuera à assurer un approvisionnement régulier d’un bon produit.

Quels sont les liens entre l’exploitation minière et le secteur de l’agriculture en croissance ?

D’après SRK, il pourrait y avoir plus de possibilités pour l’agriculture liée au secteur minier. L’exploitation minière est souvent le moteur d’établissement d’autres secteurs, et est souvent l’origine de l’avancée de l’infrastructure, de la réhabilitation des chemins de fer, ou de la mise en place de lignes électriques. L’exploitation minière est un puissant moteur économique à partir duquel d’autres industries peuvent se développer, et l’agriculture, dans un endroit comme le Katanga, est la prochaine étape naturelle après l’exploitation minière.

Le Katanga a des ressources hors du commun : un sol fertile et de vastes étendues de terres cultivables. C’est une chance inouïe pour le développement agricole !

Pouvez-vous développer l’idée de « corridors de développement » ?

En coopération avec les donateurs, la SADC et l’Union africaine découpent le continent africain en une série de corridors de développement pour accroître le commerce et le progrès. Par exemple, un certain nombre de corridors, dont les grandes lignes de chemin de fer et des routes, relient la RDC à l’Océan Atlantique et à l’océan Indien. Ceux-ci offrent des possibilités d’exportation aux entreprises agroalimentaires congolaises, voire katangaises.

Merci pour le temps que vous avez consacré à cet entretien.

www.africapointgroup.com

À propos de SRK Consutling : www.srk.co.za

SRK Consulting est un meneur dans les solutions de ressources naturelles et de développement. Il fournit des conseils et des services techniques indépendants à travers plus de 50 bureaux dans 22 pays, sur les six continents.

VOTRE REACTION?

Facebook Conversations



Disqus Conversations