Pénuries d'électricité au Congo, la production de cuivre en ligne de mire.
La République Démocratique du Congo, premier producteur africain du métal rouge, devrait voir sa production baisser cette année en raison de problèmes d'approvisionnement affectant sa plus grande région productrice, mais aussi en raison des mesures de réduction de coûts prises par les entreprises qui doivent résister à une baisse du cours des métaux.

Selon la Chambre des mines congolaise, la production de cuivre va tomber de 1,03 million de tonnes atteint l’an dernier à 1,02 million. La production de diamants, cobalt, zinc et autres métaux extraits dans ce pays d'Afrique centrale va probablement baisser, a déclaré l’organisme. En revanche, la production d'or devrait augmenter de 33,5% cette année, principalement entraînée par la société Randgold Resources, côté à la bourse de Londres (LON: RRS), et les nouvelles mines de Banro Corporation, côté à la bourse de Tokyo (TSE: BAA).

La compagnie publique d'électricité congolaise, Société Nationale d'Electricité (SNEL), est confrontée à "un certain nombre de difficultés" en matière de distribution d'énergie dans la région et, à court terme, la situation ne semble pas s’améliorer.

Cette année, plusieurs facteurs contribueront à la diminution de la production minière du pays. Une des plus évidentes est le manque d'alimentation électrique de la province du Katanga, riche en cuivre. Selon la chambre, la SNEL est confrontée à "un certain nombre de difficultés" en matière de distribution d’énergie dans la région et, à court terme, la situation ne semble pas s’améliorer.

Source: mining.com

VOTRE REACTION?

Facebook Conversations



Disqus Conversations