INITIATE ! L'énergie solaire Uber(ising) : C'est faisable, les étudiants montrent
Une équipe d'étudiants de l'Université Strathmore de Nairobi, au Kenya, a remporté jeudi 16 mai à l’édition 2019 de la conférence African Utility Week et PowerGen Africa, un prix de 20 000 Rands pour la création d’un concept novateur visant à fournir un accès équitable à l'énergie dans les villages reculés, basé entre autres sur l'énergie solaire Uber(ising). La 19ème édition a rassemblé des milliers d'experts de l'industrie de l'électricité, de l'eau et du gaz à Cape Town, en Afrique du Sud.

Ils participaient au tout premier Initiate! Impact Challenge. Des équipes d'étudiants de l'Université de Stellenbosch, de l'Université du Cap et de l'Université du Witwatersrand ont également participé à ce défi de trois jours parrainé par la Fondation Enel, The Innovation Hub, Lesedi et l'Agence nucléaire russe Rosatom. Initiate! vise à créer une plateforme de réseautage entre les étudiants et les experts du secteur de l’énergie afin de stimuler l'innovation et de partager des idées pour accélérer le progrès dans le secteur.

Les membres de l’équipe de l'Université Strathmore incluaient Ignatius Maranga, Raymond Kiyegga, Fredrick Amariati et Alex Osunga, tous étudiants en ingénieurie. 

Les jeunes ingénieurs ont eu l’idée d'installer un conteneur à panneaux solaires dans les villages ruraux qui abritera également une clinique ainsi qu’une école de formation professionnelle pour enseigner l'utilisation et les avantages de l'énergie solaire. "L'école contribuera au renforcement des capacités car les villageois verront et apprendront les avantages de l'électricité et, au fur et à mesure que le projet prendra de l'expansion, ils voudront avoir l'électricité dans leurs maisons. Nous aurons alors des tricycles à énergie solaire pour transporter et livrer les batteries comme Uber le fait pour les villageois dans les régions les plus reculées ». Maranga explique encore « Le système est modulaire, nous allons donc ajouter un autre conteneur pour charger les batteries ».

Maranga explique encore que le manque d’accès à l’énergie est un défi pour beaucoup de nations africaines et nombreuses sont les populations qui vivent dans des villages ruraux isolés : « Il n'est donc pas toujours possible d'étendre le réseau électrique à ces zones car il est très coûteux. Alors, pourquoi ne pas Uberiser le transport de batterie? ». 

Le Directeur général de Rosatom Afrique centrale et australe Dmitry Shornikov a noté : "Nous sommes très satisfaits des solutions présentées par les étudiants. La maturité et la profondeur de leurs recherches nous donnent beaucoup d'espoir et prouvent que les jeunes Africains sont vraiment dévoués à résoudre les défis énergétiques de l'Afrique". Shane Pereira, responsable du développement commercial chez Lesedi Nuclear Services, a expliqué que l'entreprise s'était associée à Initiate! car la plateforme est dédiée aux jeunes qui seront les leaders de demain. Il a déclaré : « La croissance et le développement ainsi que la formation, l'encadrement et le mentorat des jeunes sont essentiels au succès de notre économie future ».

Les idées des trois autres équipes se sont davantage concentrées sur l'atténuation des risques liés aux changements climatiques et leurs membres ont proposé des solutions allant des fermes urbaines verticales aux boîtes à énergie.

Prochain rendez-vous du Initiate ! Impact Challenge à l’African Utility Week et PowerGen Africa 2020. A suivre !

VOTRE REACTION?

Facebook Conversations



Disqus Conversations