L’Hôtel Particulier, quand recevoir est un art
Colette Kacoutié est une promotrice atypique qui a inventé un concept atypique. Elle nous présente « l’art de recevoir » selon l’Hôtel Particulier.

Colette Kacoutié est une promotrice atypique qui a inventé un concept atypique. Elle nous présente « l’art de recevoir » selon l’Hôtel Particulier.

Cette avocate en exercice, grande amatrice d’art, lauréate du « prix UNESCO 2004 de la Créativité » a deux passions : la création de luminaires, et sa maison d’enfance. L’Hôtel Particulier, c’est l’histoire d’une passion. Le séjour de Colette Kacoutié dans une maison d’hôtes à Dakar, il y a une dizaine d’années, fut déterminant. Elle ne résista pas longtemps à l’envie de transformer la maison de famille en projet hôtelier. Elle explique : « Je me suis dit que l’avenir de cette maison de 5 000 m2 en pleine ville et au cœur d’une végétation luxuriante, serait celui d’une maison d’hôtes citadine ». Elle rajoute : « À la différence de la plupart des hôteliers, je ne suis pas une professionnelle. Mes seuls atouts étaient ma passion pour les hôtels, ma détermination, ma structuration du fait de ma profession. Et surtout, une vision claire de ce que je voulais pour cette maison qui avait bercé mon enfance : un espace réservé au bien-être et à la nature. »

Chambre Cotonou Hotel particulier Abidjan

 

L’Hôtel Particulier n’est ni un Bed and Breakfast, ni une maison d’hôtes puisque la propriétaire n’habite pas les lieux. Un hôtel-jardin ou mieux encore une boutique-hôtel, voici la désignation qui décrirait le mieux ce lieu exceptionnel niché dans le calme luxuriant d’un jardin tropical, au cœur d’une grande capitale africaine. Mais ce qui caractérise le mieux l’Hôtel Particulier est la culture de l’accueil. Recevoir est un art et Colette Kacoutié entend partager sa vision. « L’art de recevoir s’exprime selon nous à travers le confort, l’expérience, la nature, l’espace, le bien-être et le cœur ! Nos clients sont à la recherche de quelque chose de différent de ce que propose l’hôtellerie classique », explique-t-elle. Elle rajoute : « Certains de nos clients sont aussi des citadins à la recherche du calme. Chez nous, ils prennent leur “retraite verte” le temps d’un week-end. Mais nous accueillons également des personnes à la recherche de discrétion, des artistes, des personnalités, des familles avec enfants ; ou encore des femmes seules qui se sentiraient plus à l’aise chez nous que dans un grand hôtel. »

IMG_0790

Colette Kacoutié a investi son cœur dans ce projet. Rien ne fut laissé au hasard : l’architecture, la décoration, l’accueil, l’écoute du client, les services et la gastronomie. Cette maison d’architecte bâtie ans les années 70 a su préserver sa structure : cœur, nature et espace. Les aménagements qui furent réactualisés ont renforcé l’équilibre entre la nature et ce que la propriétaire appelle « l’expérience ». Le concept « dedans-dehors » ; la nature visible de partout ; le bassin d’eau à l’entrée, les chambres et terrasses avec leur jardin privatif, les douches avec toit en verre pour voir le ciel.

cotonou Douche

La décoration et l’accueil sont sa signature. « J’ai tenu à ce que le projet de la décoration soit mené de manière participative », explique Colette Kacoutié. « Mes amis férus de décoration se sont impliqués en suivant le  “fil rouge” du cahier des charges de manière à conserver sa fraîcheur. Ceci donne à l’Hôtel Particulier sa dimension tout humaine, spontanée. Le caractère vivant du “cœur”. Elle décrit : « Nous avons également impliqué les artisans et designers locaux. J’ai voulu personnaliser la décoration avec des photos dans les chambres par exemple. Elles ont été prises par un de mes enfants ou par des amis ». Des poèmes sur les murs et même au plafond dans certaines chambres, les créations lumineuses de « Coki » son nom d’artiste, des matières nobles et rares comme les rideaux en fil d’ortie d’une créatrice malienne, la fragrance délicate qui parfume les chambres… Tout est ravissement. « Notre préoccupation est de veiller à ce que l’Hôtel Particulier soit autre chose qu’un lieu pour dormir. Toutes les chambres qui portent le nom d’une ville africaine racontent un voyage en Afrique. L’Art de recevoir est celui de savoir offrir au client l’occasion de vivre une “expérience”, profiter d’un “espace”, se détendre au cœur de la nature, et se sentir chez des amis qui l’aiment. »

Le jardin de l'Hotel Particulier Abidjan

 

À l’Hôtel Particulier, l’« art de recevoir » se prolonge aussi dans la gastronomie. Colette Kacoutié explique : « Notre restaurant “de poche”, la  “Parenthèse exquise”, propose une cuisine simple mais raffinée. Nous utilisons des produits frais et locaux tout ayant soin de ne pas éloigner nos clients des saveurs internationales. Notre cuisine s’inspire de la Fusion food . Je vous recommande d’ailleurs la crème brûlée à la citronnelle, une belle expérience », dit-elle en souriant. Outre les brunchs “tropicalisés”, l’hôtel projette l’installation d’une table gastronomique avec un service de dix couverts maximum par soir. Et l’organisation d’événements comme des mini-séminaires, team-building, cocktails, after works, anniversaire, mariages, etc.

L’Hôtel Particulier fait de chaque instant une rencontre, un moment particulier. Le cadre fait le reste…

 

Hôtel Particulier

Route du lycée Technique – Vieux Cocody – Abidjan – Côte d’Ivoire

Tel : +225 22 44 16 16 – Tel/Fax: +225 22 44 67 37 – Cel : +225 46 42 86 85

Mail : [email protected] – Web : www.hotelparticulier-abj.com

Facebook : www.facebook.com/HotelParticulierAbidjan

Article publié dans Mining and Business n°1 – Juillet/Août 2015

VOTRE REACTION?

Facebook Conversations



Disqus Conversations