in

Matières premières: le palladium bat des records

Le palladium a battu de nouveaux records cette semaine, porté par les bons chiffres de l’industrie automobile européenne. Le métal précieux est ainsi monté jeudi jusqu’à 1.784,95 dollars l’once, du jamais vu.
Le charbon, principale source d’électricité en Afrique du Sud, «va continuer à jouer un rôle significatif dans la production électrique puisque le pays dispose de cette ressource en abondance», a déclaré le ministre de l’Energie, Gwede Mantashe, lors d’une conférence de presse à Pretoria.

Il présentait le très attendu plan du gouvernement en matière d’électricité pour les dix prochaines années, alors que le pays, première puissance industrielle du continent, a renoué depuis mercredi avec les coupures de courant. Ces délestages sont liés, selon les autorités, à des pannes dans des centrales à charbon vieillissantes et mal entretenues.

D’ici 2030, l’Afrique du Sud produira 1500 mégawatts supplémentaires à partir du charbon, a annoncé M. Mantashe. L’Afrique du Sud produit actuellement environ 47.000 mégawatts, via le géant public de l’électricité Eskom, en grandes difficultés financières et techniques.

«Le palladium vaut deux fois plus cher que le platine, une première dans l’histoire», a en outre observé Daniel Briesemann, analyste chez Commerzbank.

Le métal précieux est utilisé à 80% dans l’industrie automobile, notamment dans les catalyseurs de véhicule essence. Il a bénéficié ces dernières années de la désaffection pour le diesel, à la suite du scandale des moteurs truqués, dont les véhicules utilisent plutôt du platine.

Signal positif pour le marché, l’Association des constructeurs européens d’automobiles (ACEA) a publié mercredi des chiffres rassurants: le marché automobile européen a bondi de 14,5% en septembre sur un an.

Mais l’analyste pointe surtout «des années d’offre insuffisante qui ont abouti à une situation de marché très tendue». Selon lui, la tendance haussière pourrait se poursuivre à court terme, avant une correction à moyen terme.

Sur le London Platinum and Palladium Market, l’once de palladium valait vendredi 1.758,00 dollars à 14H00 GMT (16H00 à Paris), contre 1749,00 dollars à la cloture vendredi dernier.

Le charbon «restera la principale source d’énergie, contribuant à hauteur de 59%» à la production d’énergie nécessaire pour répondre à la demande d’ici 2030, selon le ministre. Le reste de l’énergie sera produite par le nucléaire (5%), l’hydroélectrique (8%), le solaire (6%), l’éolien (18%) et le gaz (2%), a-t-il précisé, réaffirmant toutefois l’engagement de l’Afrique du Sud à respecter l’Accord de Paris sur le changement climatique et à «réduire les émissions» de gaz à effet de serre.

Par ailleurs, l’or s’est stabilisé après avoir un peu baissé la semaine dernière. Sur le London Bullion Market, l’once d’or valait 1.490,12 dollars vendredi vers 14H00 GMT, par rapport à 1.489,10 dollars le vendredi précédent.

Le métal jaune navigue autour des 1.500 dollars l’once depuis le mois d’août, un niveau plus vu depuis 2013.
Le Figaro avec AFP

This post was created with our nice and easy submission form. Create your post!

QU'EN PENSEZ-VOUS?

27 points
Upvote Downvote

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Commentaires

0 Commentaires

L’Afrique du Sud va augmenter sa production d’électricité à base de charbon

Les géants du pétrole ont dépensé 250 millions en lobbying européen, selon les ONG