in

Tom Quinn, responsable du contenu au sein de la section Investir dans l’industrie minière en Afrique

S’appuyant sur le succès de l’édition 2019 de Africa Mining Indaba, des experts de l’industrie de toute la chaîne de valeur aborderont des sujets tels que le rôle de l’industrie dans la lutte contre le changement climatique et la décarbonisation

S’appuyant sur le succès de l’édition 2019 de Africa Mining Indaba, des experts de l’industrie de toute la chaîne de valeur aborderont des sujets tels que le rôle de l’industrie dans la lutte contre le changement climatique et la décarbonisation, ainsi que les mesures de durabilité des investissements au cours de la prochaine décennie. Tom Quinn, responsable du contenu au sein de la section Investir dans l’industrie minière en Afrique, donne un aperçu de ce que les délégués peuvent attendre du programme 2020.

Mining Indaba : Le thème pour 2020 Mining Indaba est ‘Optimiser la croissance et l’investissement dans l’économie minière numérisée’, pouvez-vous expliquer pourquoi ce thème a été retenu? 

Tom Quinn : La numérisation est passée du concept à la réalité et est maintenant un mode de vie dans un contexte mondial. Du point de vue des entreprises, nous nous engageons de plus en plus dans des systèmes numérisés, automatisés et même d’intelligence artificielle, que ce soit au travers des opérations, des chaînes d’approvisionnement ou de l’écosystème financier qui sous-tend notre façon de faire des affaires. Tout le concept de la quatrième révolution industrielle devient de plus en plus courant et nous pouvons le constater dans notre industrie, qu’il s’agisse des mines automatisées, des incubateurs à chaîne en bloc garantissant la transparence des matériaux extraits, des technologies de sécurité pour réduire les accidents et de notre interaction continue avec les données pour accroître l’exploitation minière d’une manière plus efficace et durable.

MI : Quelles discussions auront lieu à Mining Indaba sur ce thème ?

TQ : Nous offrons une gamme de formats de contenu et de sujets qui trouveront un écho auprès de multiples intervenants tout au long de la chaîne de valeur des ressources minières et naturelles. La question de la numérisation et de l’exploitation des nouvelles technologies sera abordée au cours de nombreuses séances, depuis la plénière principale, la journée du développement durable et le Junior Mining Showcase, jusqu’à notre programme Jeunes Leaders et, bien entendu, à notre plateforme élargie Mining 2050.

MI : Avec la numérisation qui apporte plus de 425 milliards de dollars de valeur à l’industrie minière, il est clair que les opportunités sont lucratives et vitales pour ne pas être négligées. Comment le contenu de Mining Indaba met-il en évidence ce point au cours de ces trois jours ?

TQ : Comme le suggère ce chiffre, les possibilités d’investissement dans l’optimisation numérique pour l’industrie minière sont énormes. Compte tenu de l’objectif fondamental de Mining Indaba à la plate-forme de débat à l’avant-garde des défis et des possibilités de l’industrie, nous sommes heureux d’annoncer l’expansion de l’exploitation minière 2050 qui va maintenant s’étendre sur deux jours.

MI : Y a-t-il de nouveaux ajouts au programme 2020, que peuvent attendre les délégués ?

TQ : Nous avons lancé le General Counsel Forum en partenariat avec Africa Legal. S’attaquer aux problèmes juridiques propres à ceux qui travaillent dans le secteur minier, en offrant aux cabinets d’avocats et aux équipes juridiques internes une plateforme leur permettant d’établir des liens et d’élargir leur industrie. Comme les systèmes juridiques régionaux panafricains peuvent être complexes, nous réunirons les meilleurs juristes africains pour débattre et partager nos connaissances sur le secteur des ressources en Afrique. Se concentrer sur la façon dont les entreprises peuvent saisir les opportunités et relever les défis du secteur en renforçant la gestion du portefeuille, en examinant la baisse de productivité par rapport à l’augmentation des coûts et aux mises à jour du marché des fusions et acquisitions.

Pour consulter l’ordre du jour complet, visitez le site www.miningindaba.com.

This post was created with our nice and easy submission form. Create your post!

QU'EN PENSEZ-VOUS?

0 points
Upvote Downvote

Par Miningandbusiness

M&B est un magazine made in Congo qui s'annonce comme le magazine de référence en ce qui concerne le monde minier et les affaires en RDC, en Zambie et même en Afrique du Sud. Nous avons réuni des contributeurs prestigieux tels que Didier Julienne du journal “Les Échos”, Maria Malagardis du journal “Libération” ou Cecilia Jasmamie de Mining.com. Des expertises de professionnels, des partenaires comme les chambres des Mines, la FEC ou la chambre de commerce franco-congolaise, apporteront leur pierre à l’édifice. Mining & Business est l’allié des entreprises pour mieux accompagner le développement de l’Afrique en général et du Congo et de la Zambie en particulier. Ce magazine est aussi votre magazine, n’hésitez pas à nous contacter pour nous aider à enrichir son contenu:

[email protected]

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Commentaires

0 Commentaires

Les djihadistes se ruent sur l'or du Sahel, alerte une ONG

Makutano 2019, l’édition de la consécration