in

Tesla négocie en Chine des batteries sans cobalt

Le constructeur serait à un stade avancé des pourparlers pour utiliser des batteries de la société chinoise Contemporary Amperex Technology

Le constructeur serait à un stade avancé des pourparlers pour utiliser des batteries de la société chinoise Contemporary Amperex Technology (CATL). Ces dernières sont particulièrement intéressantes puisqu’elle ne contiennent pas de cobalt, un des métaux les plus chers dans les batteries classiques. Tesla inclurait ainsi des batteries lithium-phosphate de fer (LFP) dans sa gamme, ce qui lui permettrait de réduire les coûts de production. Celles-ci sont en effet moins chères que ses batteries existantes (« un pourcentage à deux chiffres »). En outre, cette alliance pourrait aussi relancer les ventes globales de VE, qui sont ralenties dans le pays.

This post was created with our nice and easy submission form. Create your post!

QU'EN PENSEZ-VOUS?

0 points
Upvote Downvote

Par Miningandbusiness

M&B est un magazine made in Congo qui s'annonce comme le magazine de référence en ce qui concerne le monde minier et les affaires en RDC, en Zambie et même en Afrique du Sud. Nous avons réuni des contributeurs prestigieux tels que Didier Julienne du journal “Les Échos”, Maria Malagardis du journal “Libération” ou Cecilia Jasmamie de Mining.com. Des expertises de professionnels, des partenaires comme les chambres des Mines, la FEC ou la chambre de commerce franco-congolaise, apporteront leur pierre à l’édifice. Mining & Business est l’allié des entreprises pour mieux accompagner le développement de l’Afrique en général et du Congo et de la Zambie en particulier. Ce magazine est aussi votre magazine, n’hésitez pas à nous contacter pour nous aider à enrichir son contenu:

[email protected]

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Commentaires

0 Commentaires

Au Rwanda, Ashish Thakkar mise sur ses smartphones 100 % africains

Le chinois CATL et l’américain Tesla ont-ils signé la mort du cobalt  ?