in

L’œil de la Chine

L’INVESTISSEMENT DE LA CHINE DANS CONGO GOLD MINING ENTRE DANS UNE NOUVELLE ÈRE.

Le 18 novembre 2019, les mines de cuivre et de cobalt de Deziwa ou de Somidez construites par CNMC à Congo Gold ont été achevées avec succès et mises en production. Le 20 novembre, la fonderie congolaise voisine, LCS Pyrometallurgical, une co-entreprise entre CNMC et Yunnan Copper, a réussi à mettre en place un essai et a produit le premier lot de cuivres bruts. La construction et la production simultanées des deux projets en si peu de temps démontrent l’héritage du début de CNMC. Une meilleure connaissance de la culture en Afrique a également renforcé la confiance dans la poursuite du développement d’autres projets au Congo. 

Le Projet Deziwa 

Deziwa est situé à environ 35 kilomètres à l’ouest de Kolwezi dans la province du Lualaba. Il est adjacent à la mine de cuivre-cobalt de Glencore. En juillet 2017, China Nonferrous Metals et Gécamines ont signé un accord de joint-venture pour former Somidez, avec une répartition actionnariale de 51 % pour CNMC – 49 % pour GÉCAMINES. Le projet est un BOT (construction, exploitation, transfert) entièrement financé et développé par CNMC. L’investissement initial de CNMC sera remboursé avec les flux de trésorerie disponibles issus de la vente de la production. Après une période maximum de 9 années, le projet sera détenu à 100 % par Gécamines. L’investissement total du projet est de 880 millions de dollars. Le cuivre et le cobalt sont produits dans une mine à ciel ouvert. Le volume du minerai est de 4,5 millions de tonnes annuelles pour une production annuelle de 80 000 tonnes de cathodes de cuivre. Le projet est officiellement entré en production commerciale en janvier 2020. En intégrant conception et construction, CNMC a mis en œuvre le projet au nom de l’équipe propriétaire, contournant les restrictions de la nouvelle loi minière sur les entrepreneurs miniers et économisant ainsi taxes et autres frais. Tout cela a permis de réduire drastiquement les délais de construction.

LCS (Luarraba Project) 

LCS est une co-entreprise créée par China National Nonferrous Metals et China Aluminum Group, une filiale de China National Nonferrous Metals Corporation, cotée à Hong Kong à un ratio de 6 – 4 en avril 2017. Il est situé sur la rive du Lualaba à l’ouest de la ceinture de cobalt et de cuivre du Congo. Le ratio d’actions d’ouverture du 4 juin reproduit entièrement le modèle de coopération du CNMC et de Yunnan Copper dans la fonderie de Chambishi (CCS) en Zambie. L’objectif de son investissement est de servir de fonderie pyrométallurgique de soutien pour la mine de cuivre-cobalt de Deziwa, et d’assurer les futurs besoins de traitement du minerai de sulfure de cuivre des mines environnantes. Le projet soutient également la construction d’un centre d’alimentation électrique du sud de Kolwezi, ce qui améliorera l’alimentation électrique dans la région méridionale de Kolwezi où se trouve le projet et tout le long de la ligne électrique. La période de construction du projet est de deux ans. Il a officiellement commencé le 28 mars 2018 et créera plus de 1 500 emplois pour les Congolais. Le projet LCS utilise la technologie de fusion de cuivre brut la plus avancée au monde, avec une plus faible consommation d’énergie et une meilleure protection de l’environnement. Le concentré de cuivre traité annuellement atteint 400 000 tonnes sèches, avec une production annuelle de 118 000 tonnes de cuivre brut (y compris le cuivre d’au moins 98,5 %, l’acide sulfurique 240 000 tonnes [100 % H2SO4], 30 000 tonnes de dioxyde de soufre liquide et d’alliage cuivrecobalt. L’investissement total du projet est d’environ 437,6 millions de dollars américains.

Emily Wrag 

Basée à Zhengzhou, en Chine, Emily est spécialisée dans les ressources minières. Elle est aussi rédactrice en chef de Henan Fote Heavy Machinery Equipment Company. 

This post was created with our nice and easy submission form. Create your post!

QU'EN PENSEZ-VOUS?

1 point
Upvote Downvote

Par Miningandbusiness

M&B est un magazine made in Congo qui s'annonce comme le magazine de référence en ce qui concerne le monde minier et les affaires en RDC, en Zambie et même en Afrique du Sud. Nous avons réuni des contributeurs prestigieux tels que Didier Julienne du journal “Les Échos”, Maria Malagardis du journal “Libération” ou Cecilia Jasmamie de Mining.com. Des expertises de professionnels, des partenaires comme les chambres des Mines, la FEC ou la chambre de commerce franco-congolaise, apporteront leur pierre à l’édifice. Mining & Business est l’allié des entreprises pour mieux accompagner le développement de l’Afrique en général et du Congo et de la Zambie en particulier. Ce magazine est aussi votre magazine, n’hésitez pas à nous contacter pour nous aider à enrichir son contenu:

[email protected]

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Commentaires

0 Commentaires

Denise Nyakeru Tshisekedi : sensible, engagée

Edito de Mining and Business Magazine N°29