in

Gécamines : 80.000 tonnes du cuivre projeté d’ici 2020 dans le Lualaba

Le président du Conseil d’administration de la Générale des carrières et des mines (GECAMINES), Albert Yuma Mulimbi, a annoncé que son usine de production du cuivre située dans la province du Lualaba projette une production de 80.000 tonnes de cuivre d’ici 2020, a appris mercredi 30 octobre 2019 l’ACP de la représentation de cette entreprise minière à Kinshasa.

M. Yuma a fait cette projection après le constat qu’il a fait sur l’état d’avancement des travaux du projet « Deziwa » dans ladite province du Lualaba, précisant qu’il est le fruit d’un partenariat entre l’entreprise chinoise CNMC et la Gécamines.

Selon la même source, les travaux de ce projet qui ont débutés il y a moins de deux ans, sont arrivés presqu’à la fin, porteront la production à 80.000 (quatre-vingt mille) tonnes du cuivre dès le mois de janvier 2020, ce, grâce au rachat par la Gécamines en 2013, de la mine de Deziwa au coût de 198.000.000 (cent quatre-vingt-dix-huit millions) USD à son partenaire de l’époque après une longue bataille juridique. Cette mine, selon la source, représente à ce jour un des plus beaux potentiels miniers en République démocratique du Congo (RDC).

Elle est dotée de 1,6 millions de tonnes des réserves certifiées d’un potentiel encore supérieur, souligne la source, qui relève que le contrat signé par la Gécamines avec l’entreprise chinoise CNMC lui permet, au terme d’une période de 09 (neuf) ans d’exploitation, de devenir seule propriétaire et opérateur de cette infrastructure.

En outre, la source note qu’il est convenu que la Gécamines aura le droit d’orienter 49% de contrats de sous-traitance vers les entreprises locales, ce qui représente un potentiel de 190.000.000 (cent quatre-vingt-dix millions) USD par an.

La source fait remarquer également que des mécanismes de gouvernance spécifique ont été mis en place pour ce projet qui réserve un grand nombre de décisions dites majeures, à l’approbation conjointe des partenaires, permettant ainsi une meilleure implication de la Gécamines dans la prise de décision.

Contrairement au passé, la Gécamines pense qu’elle pourra peser réellement dans les orientations qui seront prises pour les opérateurs en évitant des dépassements récurrents de coûts ayant privé l’entreprise des bénéfices depuis la création de ses partenariats jusqu’en 2017, rappelle-t-on.

ACP / MCP, via mediacongo.net

This post was created with our nice and easy submission form. Create your post!

QU'EN PENSEZ-VOUS?

0 points
Upvote Downvote

Par Miningandbusiness

M&B est un magazine made in Congo qui s'annonce comme le magazine de référence en ce qui concerne le monde minier et les affaires en RDC, en Zambie et même en Afrique du Sud. Nous avons réuni des contributeurs prestigieux tels que Didier Julienne du journal “Les Échos”, Maria Malagardis du journal “Libération” ou Cecilia Jasmamie de Mining.com. Des expertises de professionnels, des partenaires comme les chambres des Mines, la FEC ou la chambre de commerce franco-congolaise, apporteront leur pierre à l’édifice. Mining & Business est l’allié des entreprises pour mieux accompagner le développement de l’Afrique en général et du Congo et de la Zambie en particulier. Ce magazine est aussi votre magazine, n’hésitez pas à nous contacter pour nous aider à enrichir son contenu:

[email protected]

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Commentaires

0 Commentaires

Johnny Clegg, le « Zoulou Blanc » qui combattait l’apartheid

Edito de Mining and Business Magazine N°27