in

Orange inaugure à Casablanca son siège Moyen-Orient et Afrique

Orange a inauguré mercredi 8 janvier à Casablanca un nouveau siège Moyen-Orient et Afrique, pour s’ancrer dans la première zone de croissance du groupe français de télécoms

Orange a inauguré mercredi 8 janvier à Casablanca un nouveau siège Moyen-Orient et Afrique, pour s’ancrer dans la première zone de croissance du groupe français de télécoms (6% en moyenne annuelle).

Les nouveaux locaux occupent deux étages de la tour Casablanca Finance City (CFC), qui abrite les sièges régionaux de plusieurs multinationales, dans un quartier d’affaires cossu de la capitale économique du Maroc. «L’Afrique nous a apporté de la croissance, alors qu’en Europe, on est sur des marchés beaucoup matures avec des taux de croissance plus faibles», a rappelé Stéphane Richard en soulignant que le nouveau siège était «l’incarnation de cet ancrage africain».

L’opérateur français est présent dans 18 pays en Afrique et au Moyen-Orient, où il compte 125 millions de clients au 30 octobre 2019 et 18.000 salariés. Sur les quatre grands opérateurs (MTN, Vodafone, Bharti Airtel et Orange), «nous étions les seuls à ne pas avoir de siège sur le continent», a pour sa part souligné Alioune Ndiaye, patron d’Orange Moyen-Orient et Afrique au cours du point presse. «Notre ambition c’est de continuer à être un territoire de croissance pour Orange», a-t-il dit.

Les nouveaux bureaux permettent au groupe de transférer la direction opérationnelle de ses activités africaines et moyen-orientales de Paris à Casablanca.

Orange avait annoncé fin octobre un chiffre d’affaires en progression de 2,6% sur le troisième trimestre de l’exercice, à 10,58 milliards d’euros, largement porté par l’Afrique et le Moyen-Orient, qui compensent le repli des ventes en France et Espagne. En Afrique et au Moyen-Orient, le groupe bénéficie d’une forte hausse des services sur mobile, porté en particulier par la 4G et Orange Money, son service de transfert d’argent et de paiement sur mobile. En 2018, Son chiffre d’affaires dans cette zone était de 5,2 milliards d’euros, soit environ 12,6% du chiffre d’affaires global du groupe. Début décembre, lors de la présentation du nouveau plan stratégique d’Orange, son PDG avait insisté sur l’importance du continent pour l’avenir de l’opérateur.

Par Le Figaro avec AFP

This post was created with our nice and easy submission form. Create your post!

QU'EN PENSEZ-VOUS?

0 points
Upvote Downvote

Par Miningandbusiness

M&B est un magazine made in Congo qui s'annonce comme le magazine de référence en ce qui concerne le monde minier et les affaires en RDC, en Zambie et même en Afrique du Sud. Nous avons réuni des contributeurs prestigieux tels que Didier Julienne du journal “Les Échos”, Maria Malagardis du journal “Libération” ou Cecilia Jasmamie de Mining.com. Des expertises de professionnels, des partenaires comme les chambres des Mines, la FEC ou la chambre de commerce franco-congolaise, apporteront leur pierre à l’édifice. Mining & Business est l’allié des entreprises pour mieux accompagner le développement de l’Afrique en général et du Congo et de la Zambie en particulier. Ce magazine est aussi votre magazine, n’hésitez pas à nous contacter pour nous aider à enrichir son contenu:

[email protected]

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Commentaires

0 Commentaires

Edito de Mining and Business Magazine N°28

La route tue plus que le SIDA en RDC