in

Seule une victoire mondiale…

Cette semaine, alors que les pays africains ressentent l’impact de la pandémie de coronavirus, notre continent compte déjà près de 3 000 cas confirmés, les premiers décès ayant été enregistrés cette semaine au Nigeria, en Afrique du Sud, au Kenya et dans d’autres pays. L’Organisation mondiale de la santé indique qu’environ la moitié des pays du continent disposent encore de moyens pour enrayer la propagation. Selon ses recommandations, les gouvernements de tout le continent devraient parvenir à retrouver les personnes présumées infectées et celles qui ont été en contact avec des cas importés afin de prévenir la transmission en les isolant. La première des précautions préconisées par l’OMS pour prévenir le risque de transmission est la distanciation sociale. Pour tous les pays, y compris l’Afrique du Sud qui a adopté un « Lock down » total du pays, le Kenya et la Côte d’Ivoire qui ont choisi le couvre-feu, les temps à venir seront cruciaux en l’absence de structures sanitaires, de moyens techniques, d’équipements médicaux pour lutter contre la pandémie. Pour certains d’entre eux, le manque d’organisation des structures de coordination de l’action des professionnels de santé est également un problème face à l’urgence du risque, alors qu’il requiert une riposte efficace, immédiate et sans concessions.

Dans l’attente du soutien des pays les plus riches, l’impact économique de cette crise sanitaire est profond. À ce propos, les responsables du département Afrique du FMI ont déclaré avoir reçu des demandes de financement d’urgence de plus de 20 pays d’Afrique et en attendent au moins 10 autres prochainement. Le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed s’est exprimé pour tous les États en interpellant la communauté internationale sur l’urgence d’un soutien de sa part. « La victoire momentanée d’un pays riche dans la lutte contre le virus au niveau national, associée à l’interdiction de voyager et à la fermeture des frontières, peut donner un semblant de réussite. Mais nous savons tous qu’il s’agit d’un palliatif. Seule une victoire mondiale peut mettre un terme à cette pandémie ».

L’équipe de M&B travaille actuellement à distance. Rejoignez notre groupe WhatsApp, suivez nos réseaux sociaux et restez connectés sur notre site web en ligne pour rester informé.

Vous pourrez compter sur des mises à jour de notre part, non seulement sur nos événements, mais aussi sur les exemples de bienveillances et de résilience de notre communauté en cette période d’incertitude.

Face à la pandémie du coronavirus, je vous encourage à adopter une attitude prudente. Prenez soin de vous en vous lavant consciencieusement et régulièrement les mains, ne vous touchez pas le visage. Prenez soin de vous et de vos proches.

Tous ensemble, nous pouvons vaincre le coronavirus. #JeResteChezMoi

Le directeur de la publication

This post was created with our nice and easy submission form. Create your post!

QU'EN PENSEZ-VOUS?

0 points
Upvote Downvote

Par Miningandbusiness

M&B est un magazine made in Congo qui s'annonce comme le magazine de référence en ce qui concerne le monde minier et les affaires en RDC, en Zambie et même en Afrique du Sud. Nous avons réuni des contributeurs prestigieux tels que Didier Julienne du journal “Les Échos”, Maria Malagardis du journal “Libération” ou Cecilia Jasmamie de Mining.com. Des expertises de professionnels, des partenaires comme les chambres des Mines, la FEC ou la chambre de commerce franco-congolaise, apporteront leur pierre à l’édifice. Mining & Business est l’allié des entreprises pour mieux accompagner le développement de l’Afrique en général et du Congo et de la Zambie en particulier. Ce magazine est aussi votre magazine, n’hésitez pas à nous contacter pour nous aider à enrichir son contenu:

[email protected]

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Commentaires

0 Commentaires

Ce qu’on sait de la contagiosité du virus

AKILI Consulting