in

Pay Network ouvrira une succursale à Kolwezi cette année pour renforcer sa présence dans le secteur

Un entretien exclusif pour le Groupe Clarions avec Yvonne Kusuamina, PDG, Pay Network, sponsor d’or de la prochaine édition de DRC Mining Week qui se tiendra à Lubumbashi en octobre.

Nous vous remercions pour cette opportunité, pourriez-vous nous en dire plus sur votre entreprise et le travail effectué dans l’industrie minière ?

Pay Network, créé en Février 2007, est le résultat de plus de 10 ans d’expérience en gestion des ressources humaines en RDC. En Février 2019, Pay Network est devenu le représentant officiel de la République démocratique du Congo de Mercer Africa, une filiale de Marsh & Mc Lennan Companies, un leader Mondial des ressources humaines, de la santé & du bien-être, de la retraite ainsi que du conseil en investissement. Partager une vision commune : agir aujourd’hui pour améliorer nos qualités de vie dans l’avenir. 

Les services que nous offrons sont: Gestion de la paie, recrutement, gestion des talents, la politique de rémunération, la soustraitance du capital humain, l’excellence fonctionnelle des RH, la communication, gestion des prélèvements (impôts, sécurité sociale, etc…), nous prenons en charge les procédures administratives liées à l’emploi et veillons au respect du droit de travail en RDC. 

À votre avis, quels sont les développements récents les plus importants pour le secteur minier et la communauté ?

Il existe plusieurs faits marquants qui émaillent le secteur minier en RDC: 

1.L’effondrement du coût du cobalt sur le marché, de plus de 55% de sa valeur, dû à plusieurs raisons (environ 30K USD), entre autres, l’utilisation de la main d’œuvre infantile dans les mines artisanales, les problèmes de gouvernance et d’environnement. 

Bien qu’étant une matière première stratégique en ce 21è siècle, les consommateurs cherchent des produits dérivés susceptibles de remplacer le cobalt. Il appartiendra donc au gouvernement congolais de mettre en place une solide stratégie.

2. L’augmentation des redevances minières par le fait de la révision du code minier en 2018 

3.L’insécurité grandissante et persistante dans certaines provinces, plus précisément le Sud Kivu et le Maniema 

4. L’instabilité politique 

5. La loi sur la sous-traitance qui privilégie l’actionnariat congolais Ces points, dont la plupart dépendent du gouvernement congolais, doivent être gérés de façon stratégique un partenariat gagnant-gagnant dans le secteur.

De quoi Pay Network est-elle le plus fière à ce jour en termes de ce que vous avez réalisé pour le secteur en RDC ?

Pay Network est fière d’offrir au secteur, une expertise et des solutions dédiées dans tous les domaines de la gestion des ressources humaines, à travers la mise à disposition d’un capital humain de qualité, source de développement et les nouvelles technologies de l’information et de la communication.

Quels sont selon vous les nouveaux défis de l’industrie pour la nouvelle année, notamment en matière de compétences ? 

L’industrie minière est la formation. Il est inadmissible que notre pays qui se trouve parmi les plus producteurs mondiaux de minerais, soit constamment obligé de recourir à la main d’œuvre étrangère. Il est donc primordial d’avoir un personnel à la pointe de la technologie.

Et quelles opportunités vous intéressent le plus dans le secteur minier en RDC ?

La sous-traitance du capital humain

Quelle est l’importance de la participation de la communauté locale et du développement des compétences pour la durabilité des opérations minières ?

Je dirais la pérennité. La durabilité des opérations minières est importante car elle permet l’amélioration des conditions sociales (éradication de la pauvreté, création d’emplois, construction d’infrastructures etc) qui doit impliquer les membres des communautés. Ainsi, le développement des compétences permettra à ces opérations de produire et de générer des recettes, ayant pour conséquence, la croissance des affaires et ainsi de suite. C’est un cercle vicieux.

Quelle est votre vision pour le secteur?

Un secteur stable où toutes les parties prenantes (investisseurs, communauté locales et gouvernement) seraient gagnantes. Une redistribution équitable des revenus provenant de ce secteur.

À l’horizon de 2020, quels échéances inscrites sur votre calendrier que vous souhaitez partager avec nous ?

L’ouverture d’une succursale prévue pour cette année à Kolwezi, nous prévoyons d’être plus présent le secteur.

Qu’est-ce qui vous surprend ou vous ravit le plus dans ce secteur ?

Son dynamisme. C’est un secteur très florissant.

Quel message souhaiteriez-vous passer aux investisseurs actuels et futurs du secteur minier en RDC ?

Nous vous encourageons à venir et à investir davantage dans le secteur. Que les investisseurs présents et à venir œuvrent pour le développement réel des communautés locales avoisinantes.

DRC Mining Week a célébré ses 15 ans l’année passée, quelle a été l’expérience de PayNetwork lors de l’évènement ?

La DRC Mining Week 2019 a été la première expérience de Pay Network, malgré notre décision tardive de participer. Très appréciée pour son côté réseautage et pour sa visibilité, nous avons décidé de renouveler l’expérience en 2020 et pourquoi pas pour les années à venir en espérant capitaliser. Cette fois-ci, nous nous y sommes pris plusieurs mois en avance.

Pour l’évènement de cette année, vous êtes de retour en tant que sponsor d’or – quel sera votre message ? 

Pay Network a répondu à vos attentes, en ouvrant ses bureaux dans la province. Grâce à son expérience avérée à travers l’Afrique et l’Europe, Pay Network est prêt à vous accompagner, en tant que partenaire RH, dans la réalisation de vos objectifs.

This post was created with our nice and easy submission form. Create your post!

Serge Bilambo Directeur Commercial, Standard Bank RDC

Final lap ou go around? un feuilleton de Robert Peterson