Prévenir les risques d’incendie
Les mesures de prévention les plus efficaces sont celles qui s’exercent en amont, dès la conception et la construction des locaux.

Incendie – Démarche de prévention du risque

La prévention du risque d’incendie s’inscrit dans la démarche globale de prévention des risques. Elle consiste à:

  • supprimer les causes de déclenchement d’un incendie en mettant en place des mesures à la fois techniques et organisationnelles,
  • limiter l’importance des conséquences humaines et matérielles : une détection efficace permet d’intervenir à temps pour évacuer les personnes et intervenir avec les moyens internes sur le début d’incendie.

En effet, la suppression de l’ensemble des combustibles et/ou des sources d’inflammation étant difficile à mettre en oeuvre, il est indispensable de mettre en place des dispositions permettant de réagir rapidement et efficacement face à un début d’incendie et de limiter ses effets.

Prévention des incendiesImplantation et conception des locaux

Les mesures de prévention les plus efficaces sont celles qui s’exercent en amont, dès la conception et la construction des locaux.

Lors de la conception des locaux, il faut ainsi :

  • fractionner les bâtiments en unités distinctes avec des ouvrages séparatifs résistants au feu,
  • isoler les locaux à risques des autres locaux,
  • concevoir des issues et dégagements dont le nombre et la dimension sont suffisants pour faciliter l’évacuation et l’accès des secours,
  • mettre en place un désenfumage efficace.
Issues et dégagements

Associés à des moyens d’alarmes sonores et visuels judicieusement implantés, les issues et les dégagements doivent permettre une évacuation rapide et en sécurité.

Désenfumage

Le désenfumage permet l’évacuation des fumées et gaz chauds, ce qui facilite l’évacuation du personnel, l’intervention des secours et limite les risques de propagation de l’incendie.

Système de sécurité incendie (SSI) Le système de sécurité incendie (SSI) doit également être conçu dès la conception d’une entreprise ou d’un bâtiment : il se compose, pour les plus complexes, d’un système de détection incendie (SDI) et d’un système de mise en sécurité incendie (SMSI).

Système de détection incendie (SDI)

Ce système a pour objet de détecter et de signaler à tout instant un début d’incendie. Il comporte notamment les détecteurs automatiques et les déclencheurs manuels.

Système de mise en sécurité incendie (SMSI)

Ce système comporte l’ensemble des équipements qui assurent les fonctions nécessaires à la mise en sécurité d’un bâtiment ou d’un établissement en cas d’incendie : le compartimentage, l’évacuation, la gestion des issues, le désenfumage.

Implantation du matériel d’extinction

Les matériels de lutte contre l’incendie ainsi que les installations fixes d’extinction doivent être choisis judicieusement pour qu’ils soient adaptés aux types de feux susceptibles de se déclarer et être présents en nombre suffisant.

Evaluation du risque d’incendie : identifier les situations à risques

L’évaluation du risque incendie passe par l’identification des situations oùles trois éléments du triangle du feu sont réunis (combustible, comburant et source d’inflammation).

Les origines d’un incendie sont d’abord dues à la présence de produits combustibles.

Il est primordial :

  • d’établir la liste des produits présents,
  • de déterminer leur nature,
  • de recenser leurs conditions d’utilisation et de stockage
  • Les sources d’inflammations à identifier sont d’origines diverses :
  • hermiques : surfaces chaudes, appareils de chauffage, flammes nues, travaux par points chauds….
  • électriques: étincelles, échauffement….
  • électrostatiques: décharges par étincelles…
  • mécaniques: étincelles, échauffement…
  • climatiques : foudre, soleil…
  • chimiques : réactions exothermiques, autoéchauffement, emballement de réaction…
  • bactériologiques : autoéchauffement
Mesures de prévention

À l’issue de l’évaluation, l’employeur met en place un certain nombre de mesures de prévention destinées à réduire voir supprimer le risque incendie ou les conséquences de celui-ci. Une démarche coordonnée avec l’assureur permet, en cas de sinistre, de disposer d’une prise en charge adaptée.

Éviter le risque

Pour éviter le risque d’incendie, il est nécessaire d’agir sur un des sommets du triangle du feu :

  • les combustibles,
  • les comburants,
  • Les sources d’inflammation.
Actions sur les combustibles
  • Remplacer le produit combustible par un autre incombustible ou moins combustible
  • Intervenir sur l’état de division de la matière
  • Limiter les quantités utilisées et stockées
  • Capter les émissions de combustibles
Actions sur les comburants
  • Réduire la teneur en oxygène, afin de rendre l’atmosphère ininflammable, par l’introduction d’un gaz inerte
  • Isoler les produits comburants des produits combustibles
Actions sur les sources d’inflammation

Actions sur les procédés ou sur les matériels

  • Refroidissement
  • Mise à la terre, liaison équipotentielle
  • Matériels et installations électriques conformes aux normes d’installation
  • Adéquation du matériel électrique et non électrique à la zone à risque d’explosion
Mise en place d’entretien et de contrôles réguliers
  • Installations électriques
  • Détecteurs d’élévation de température, de pression, ou de produits de dégradation
  • Explosimètres pour vérifier le maintien de la concentration des combustibles gazeux hors de leur domaine d’inflammabilité
  • Thermographie infrarouge afin de détecter des points chauds au niveau des installations électriques
Mise en place de procédures adaptées
  • Permis de feu
  • Plan de prévention
  • Zones fumeurs spécifiques

VOTRE REACTION?

Facebook Conversations



Disqus Conversations